PRO

Finale FIBA : présentation de Nanterre

17.04.2017 - 10 h 11

article_jsf

Sur la route de la Finale Après un premier tour sans faute, 6 matchs, 6 victoires contre Sopron, Porto et Anvers, la JSF a connu plus de difficultés lors du second tour. Avec deux défaites à Körmend et Minsk, le club de Nanterre s‘est qualifié de justesse comme meilleure équipe deuxième du tour. En huitième comme en quart, les coéquipiers de Mathias Lessort ont construit leur qualification en utilisant à merveille l‘avantage du terrain. Battus de peu à chaque fois à l‘aller, à Charleroi et à Usak (-1 et -3), ils ont su renverser la tendance à domicile (+8 et + 28). En demi-finale, les franciliens se sont faits peur, mais ils ont réussi à passer l‘obstacle allemand de Bonn. Encore défaits à l‘aller de peu (-1), les joueurs de Pascal Donnadieu ont ensuite compté un retard de plus d‘une dizaine de points au retour. Mais il en fallait plus pour les décourager. Au terme d‘un dernier quart-temps de grande qualité, les verts et blancs ont obtenu leur ticket pour la finale (victoire de 5 points, 86-81). 

Joueurs à suivre Les armes sont nombreuses du côté de Nanterre. Tout comme Jean-Denys Choulet, Pascal Donnadieu peut compter sur différents joueurs pour faire la différence. Depuis le début de saison, Warren et Butterfield se sont distingués. A longue distance, Heiko Schaffartzik et Hugo Invernizzi sont des dangers permanents. Mathias Lessort réalise lui aussi une grande saison et confirme ses progrès à chaque sortie. Tout cela, sans oublier le diable de Mykal Riley… 

Histoire La consécration européenne, Nanterre l‘a obtenu rapidement. C‘était en 2015 à Trabzon en Turquie. Vainqueur de Francfort en demi-finale, la JSF a arraché la victoire au finale d‘un panier acrobatique au buzzer du micro meneur TJ Campbell. Ce sacre est venu consacrer la génération “JSF“de Johan Passave-Ducteil, Marc Judith, Jo Gomis et… Jérémy Nzeulie. De cette épopée, seul le staff et Mykal Riley sont encore présents.

A lire aussi

Toutes les actus