Portrait de nos collaborateurs : Nezha

04.10.2019 - 14 h 55

Parce que l’Elan Chalon ce n’est pas qu’un club de basket, nous partons à la rencontre de nos collaborateurs. Découvrez un nouveau portrait chaque semaine !

Cette semaine, Nezha a répondu à nos questions.

Bonjour Nezha, peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis originaire de Poligny dans le Jura et je suis arrivée à Chalon sur Saône à l’âge de 15 ans pour être en sport étude. Je travaille au club depuis 3 ans et je joue depuis 10 ans à l’Elan Chalon en national 2 et 3.

Parle-nous du poste que tu occupes.

En tant qu’assistante billetterie je m’occupe de l’accueil du public, du standard, de la vente des billets et des abonnements… Je suis aussi responsable de groupes, comités d’entreprises et associations. Je suis également responsable du Défi Team Scott pour faire venir le plus d’associations sportives au Colisée (basket et hors basket).

Quelle est ta semaine « type » ?

Aucun jour ne se ressemble. La seule « routine » que nous avons c’est le lundi matin, nous avons une réunion avec toute l’équipe pour débrifer du match qui a eu lieu pendant le week-end et pour préparer le suivant.

Au quotidien, je prends des rendez-vous avec les comités d’entreprises pour commercialiser des soirées. Je suis donc régulièrement au téléphone pour vendre de la billetterie aux groupes. Je fais également de l’affichage avant chaque match ou événement. L’objectif de mes missions est de faire découvrir l’ambiance du Colisée lors d’un match à un maximum de personnes.

Le jour de match, je suis aux guichets mais je m’occupe aussi des enfants pour la haie d’honneur. Le mot d’ordre dans ce métier c’est l’anticipation.

Une anecdote particulière à nous évoquer ?

Lorsqu’on a été sacré Champion de France je me suis occupée de la billetterie avec Valérie ma collègue et en moins de deux heures toutes les places étaient vendues. Les gens faisaient la queue jusqu’au bout du parking avant l’ouverture des portes c’est ce qui m’a le plus marqué. Il y avait un vrai engouement c’était génial.

Ton meilleur souvenir ?

Le jour où on a été Champion de France, pour moi c’était magique, une émotion incomparable, je ressentais quelque chose de très fort.