Portrait de nos collaborateurs : Caroline

21.08.2019 - 8 h 30

Parce que l’Elan Chalon ce n’est pas qu’un club de basket, nous partons à la rencontre de nos collaborateurs. Découvrez un nouveau portrait chaque semaine !

Cette semaine, Caroline a répondu à nos questions.

Bonjour Caroline, peux-tu te présenter brièvement ?
Je suis originaire de Chalon et j’ai commencé le basket à l’âge de 8-9 ans. Après mes études, j’ai intégré l’Elan Chalon sur la section pro en 2006.

Parle-nous du poste que tu occupes.
En tant que Stadium manager, je m’occupe de tout ce qui se passe dans la salle les soirs de matchs (sécurité – buvette – et d’autres sujets en collaboration avec les services communication et billetterie). En parallèle, je gère les événements hors basket dans les écoles primaires et les collèges avec notamment les opérations Do You Speak Basket et Elan Chez Vous… 

Quelle est ta semaine « type » ?
Il n’y a pas de semaine type tout dépend du rythme des matchs et des opérations. Bien sûr, un vendredi veille de match à domicile, je consacre 100% de mon temps à sa préparation et les lundis post match je suis dans l’analyse du match et son bilan (hors sportif). Le reste du temps, nous essayons au maximum d’anticiper sur les besoins et les améliorations que nous pouvons apporter au service de notre public les soirs de match. 

Une anecdote particulière à nous évoquer ?
Il y en a beaucoup entre les visas pour la Russie, la Chine où jusqu’au dernier moment on ne sait pas si on va les avoir ou pas, les vols annulés pour partir en Coupe d’Europe..  difficile d’en retenir qu’un seul. Aujourd’hui, il y a une histoire qui me fait toujours autant sourire qu’en j’en parle c’était lors de la préparation en Chine avec Axel Bouteille (ancien joueur de l’Elan). Il arrive à l’entrainement avec deux paires de basket du même pied ! On était à 30 min en voiture de l’hôtel et la circulation en Chine est pire qu’à Paris ! Nous ne savions pas comment nous allions gérer ce « contre-temps » donc à ce moment là, on court un peu et on appelle tout le monde. Finalement, un autre joueur qui faisait la même pointure a pu le dépanner.
Un autre souvenir me revient : nous étions la veille du 1er match de l’Euroleague avec Romain ZWICKY (speaker de l’époque) et Emmanuel PINDA (assistant coach), nous avons mis la musique « Devotion » (musique de l’Euroleague) dans le Colisée vide. On a eu des frissons car l’écouter à la télé ou chez nous, la sensation est totalement différente et on se laisse vite emporter par l’émotion.

Ton meilleur souvenir ?
Comme les anecdotes, il y en a beaucoup : les deux titres de Champion de France, l’organisation du Final Four en terme de gestion, d’organisation c’était un superbe événement pour l’Elan et pour la ville de Chalon. Je dirais aussi l’année de l’Euroleague. Participer à cette compétition c’est génial et notre déplacement à Tel Aviv restera un souvenir exceptionnel. Mais au delà des souvenirs ou des anecdotes, le fait de travailler à l’Elan permet de faire des rencontres humaines extraordinaires,
 c’est juste magique !