PROZ-ALL

Gédéon Pitard : “C’était la folie”

15.03.2018 - 13 h 45

Après la victoire à Gravelines, l’Elan retrouve Gédéon Pitard et Châlons Reims samedi au Colisée. Notre ancien meneur nous évoque son retour à Chalon.

Quel regard portes-tu sur la saison de Châlons-Reims ?

Cette année, pour le moment, on a une saison avec des hauts et des bas où on a lâché des matchs qu’on était censé gagner surtout à domicile mais malgré ça, on n’a jamais lâché, on a continué à bosser comme on le fait en ce moment et on a réussi a gagner nos deux derniers matchs (pas les plus faciles). Des matchs qui nous font énormément de bien et comme au début saison, on va prendre match par match. 

Comment vois-tu la fin de saison ? Pour Châlons-Reims et Chalon ?

Notre fin et celle du championnat en général seront très intéressantes à tous les niveaux. La course aux play-offs et au maintien vont être serrées mais on va rester concentré sur nous parce que ça ne sera pas facile et c’est pareil pour Chalon qui rejoue un basket de Champion de France en titre. Personnellement, j’ai jamais cru à une descente de l’Elan et l’arrivée de Wolters fait énormément de bien à ce groupe.

Quel sentiment ressens-tu à l’idée de revenir au Colisée ?

Mon retour au Colisée sera forcément différent avec la saison que j’ai passé à Chalon et ce titre de Champion de France.Il y a aussi le fait de retrouver toutes ces personnes qui travaillent pour le club et les fans. Ce sera un moment sympa mais derrière il y a un match hyper important qui se jouera.

Abordes-tu ce matin au Colisée différemment des autres ?

Ce match je l’aborderai comme les autres car pour mon club ça sera important de gagner et ça sera loin d’être facile donc je devrai faire abstraction de tout et donner le meilleur de moi-même.

Si tu devais résumer ton année à Chalon en un mot, tu dirais quoi ?

MAGIQUE!

Avec quel joueur as-tu gardé le plus de contact ?

Monsieur NZEULIE, on se parle pratiquement tous les jours c’est mon partenaire et on s’est retrouvé au Cameroun pour les matchs internationaux.

Après, il y a aussi Ousmane qui est aussi un ami et une personne que j’apprécie énormément avec qui je discute de temps en temps, pareil pour Mike (Gelabale) qui est aussi quelqu’un que j’apprécie. J’ai aussi discuté avec Lance.

A Chalon, quel a été le joueur avec lequel tu as le plus de difficulté à l’entraînement ?

Je défendais sur John, je n’ai pas besoin de dire la galère que c’était de défendre sur lui tous les jours mais je me suis bien débrouillé. Il m’a fait beaucoup progressé. À tous les entrainements, tu dois être prêt car il ne me faisait pas de cadeau.

Quel est ton meilleur souvenir à Chalon ?

Avec notre saison, il y en a pas mal. Je pourrais dire le match 3 avec ce shoot historique de Jérémy car tout le match on a été mené au score et à la fin grâce à ce shoot on gagne c’était incroyable. Des moments inoubliables. Le match du titre au Colisée, c’était tout simplement la folie, le public, la joie dans la ville c’était fou, c’était beau et aussi la fête du titre, la place de la mairie, tellement de bons souvenirs.

Quel est ton pire souvenir à Chalon ?

Notre défaite en finale de Coupe d’Europe contre Nanterre, dur à encaisser et celle aussi en demi-finale de Coupe de France au Mans.

Si tu ne devais retenir qu’un match, tu choisirais lequel ?

Le match 5 au Colisée pour un dernier match c’était MAGIQUE!

 

Crédit photo : David Billy / CCRB

A lire aussi

BASKET-FAUTEUIL
VIE DU CLUB

Toutes les actus