PROZ-ALL

Jérémy Nzeulie : « Hâte de pouvoir faire le ban bourguignon »

14.06.2016 - 10 h 43

Aujourd’hui a eu lieu la première prise de contact de Jérémy Nzeulie avec son nouveau club ; l’Elan Chalon. Visite du Colisée, présentation du staff, conférence de presse et même choix du casier du vestiaire étaient au programme de la matinée. Cet après-midi, notre nouvel arrière visite des appartements avant de répondre plus tard aux questions des journalistes d’Elan TV, pour une interview que vous pourrez découvrir très bientôt.

Nous étions à la première conférence de notre nouvelle recrue en compagnie des journalistes locaux. Voici quelques extraits.

Dominique Juillot : « Ce n’est pas si souvent que l’on fait le recrutement de quelqu’un dont on a l’impression qu’il est différent des autres. Je le vois évoluer depuis longtemps, et j’avais envie qu’il rejoigne notre club depuis longtemps également. Dans son comportement, je vois l’homme qu’il est. Je peux me tromper mais je n’espère pas. C’est important pour nous, la personnalité d’un joueur. Pour construire les équipes, il y a l’aspect sportif, mais il y a aussi l’aspect humain qui est un peu différent. Lorsque l’on recrute un joueur dont on espère être la colonne vertébrale de l’équipe, c’est très important de se référer à la personnalité du joueur. C’est ce qui a motivé notre volonté qu’il fasse partie de l’équipe pour cette année, et pour j’espère de nombreuses autres.

Quand on est un joueur qui a passé 9 ans dans un club comme celui de Nanterre, club absolument attachant avec de nombreuses personnalités, et qu’on a vécu toute la montée en puissance, ça veut dire beaucoup de choses. C’est vraiment cette mentalité qui nous a plu au delà de l’aspect de très bon basketteur. Il faut qu’il soit capable de prendre la parole si besoin, et être force d’exemple. Et ce n’est pas que depuis qu’il est devenu l’un des meilleurs basketteurs français qu’il attire le club, même s’il a d’ailleurs eu une évolution incroyable ces dernières années. Sur les postes 1 et 2, on ne craindra pas grand monde. »

Jérémy Nzeulie : « Déjà, merci beaucoup pour tout ce que vous venez de dire. Vous n’êtes pas seulement arrivés à mon éclosion, c’était très important pour moi que le club s’intéresse à moi depuis plus longtemps, et mon agent m’a bien dit que c’était le cas de Chalon. J’ai 2 amis qui ont joué très longtemps ici (Xavier Corosine et Jordan Aboudou), tout ce qu’ils m’ont dit m’a convaincu. J’aime le contact humain, le fait que le club soit convivial et très professionnel. Déjà, j’ai reçu le planning jusqu’au 24 septembre (rires), c’est inattendu pour moi. J’ai l’impression d’être un privilégié, on me propose les meilleurs apparts etc. Et j’ai vraiment hâte de pouvoir faire le ban bourguignon ! On se donnera aussi rendez-vous au mois de février pour la Leaders Cup, c’est le seul titre qui me manque, même si je veux également les autres titres, bien évidemment ! 

Chalon, sur les dernières années, propose un très bon jeu qui me plaît. J’aime l’ambiance du Colisée, la communion avec les supporters. Je l’ai ressenti en jouant ici, maintenant je veux jouer du bon côté de la force. Je ne pouvais pas partir d’une très bonne équipe pour aller dans une équipe qui était moins bonne. J’ai vu que Roberson re-signait très tôt, c’était bon signe. Et la signature d’Harris est aussi une très bonne nouvelle car j’aime beaucoup le jeu de ce joueur. Pour l’instant, le recrutement me plaît beaucoup et je pense que nous aurons une très bonne équipe. (…). De par ma personnalité, je suis le premier à déconner etc, et je me sens aussi assez proche des jeunes. Quand j’étais à cette place, il y a des pros qui m’ont soutenu. C’est à moi de le rendre maintenant, j’essaye de les garder motivés comme on l’a fait avec moi. Mon rôle à ce niveau là me tient beaucoup à coeur, je suis vraiment dans un but collectif. »

A lire aussi

Toutes les actus