PROZ-ALL

Match 3, les réactions d’après-match

06.06.2017 - 7 h 47

Moustapha Fall : “On n’a pas été agressifs ce soir. Je ne sais pas ce qui a fait que la tendance s’est inversé après notre très bon début de match. On doit être plus serré sur Rich. Ce soir c’est une mise en garde, cela nous remet les idées claires et nous remotive pour la suite car cela faisait longtemps que l’on avait pas perdu”. 

Jean-Denys Choulet : “Ils ont bien défendu. Ils méritaient de gagner ce soir. Je n’ai rien d’autre à dire. Ce n’est pas forcément le basket que j’affectionne. Si vous ne sifflez pas les fautes au départ après on court à la catastrophe. Nous on n’a pas des guerriers, on a des basketteurs de talents. Quand on rentre sur le terrain, on joue pour marquer des paniers, pas pour casser des bras. Pour le match 4, on va trouver une réponse. On ne va pas reculer ! Moi j’accepte tout, mais ce soir certains gestes étaient inacceptables sur un terrain de basket. Je ne suis pas là pour remettre en cause la victoire de Paris qui ce soir était indiscutable. Pour moi, des choses qui se sont produites ce soir n’ont rien à faire sur un terrain de basket. Ce n’est pas du tout ce que j’aime voir de la part de mes joueurs. Il y a des joueurs chez nous qui commencent à être très fatigués. Je n’ai aucun ressentiment négatif sur l’arbitrage ni sur Paris, juste ce type de jeu ne me plaît pas. Si on est obligés de revenir à Chalon, ça ne va pas être la même histoire”. 

Jason Rich : “Je n’étais pas frustré après la défaite à Chalon, je voulais juste donner le meilleur de moi-même ici à Paris. On n’a pas bien commencé mais on est vite revenus dans le match et on n’a pas lâché. On a joué dur. C’est ce qui a marché ce soir. Pour le match 4, on veut faire la même chose : défendre dur, ne rien lâcher et arriver à un match 5 chez eux.  Je suis sûr qu’ils vont très bien jouer et que ce sera difficile“.

Frédéric Fauthoux : “Jouer dur, c’est notre marque de fabrique depuis le début de l’année. C’est sur ça qu’il faut qu’on s’appuie sur toute la série car ils ont beaucoup de talents individuels. On était fébriles au début du match ; c’est difficile de se dire que si on perd c’est fini. On n’était pas présents dans l’intensité et dans la concentration, on manquait de vigilance. Le but était de déranger à la montée de balle Roberson ; il faut qu’il joue beaucoup, fasses des kilomètres, … car c’est une arme maîtresse de leur jeu. On a réussi à stopper Fall aujourd’hui contrairement aux derniers matchs. Vincent a fait son travail. On a des solutions défensives et offensives pour arrêter Fall : le faire sortir de la raquette. L’objectif avec cette équipe là est d’aller le plus loin possible. On a encore franchi un cap aujourd’hui. On a joué à 10, chacun a apporté ce qu’il avait à apporter. Je compte sur l’esprit d’équipe pour gagner le match mercredi. On est toujours mené 2-1, on est concentrés sur mercredi. Je suis vraiment fier d’eux.” 

A lire aussi

BASKET-FAUTEUIL

Toutes les actus