PROZ-ALL

Match 4, les réactions d’après-match

08.06.2017 - 13 h 07

Jean-Denys Choulet : “On a maîtrisé le match du début à la fin. On est la meilleure attaque du championnat mais ce soir on encaisse 55 points, alors je pense qu’on a bien joué. On était très frustrés au match précédent. La grosse différence ce soir c’est que les fautes ont été sifflées des deux côtés. J’essaie d’apporter du plaisir aux gens et je préfère un basket propre comme celui qui a été proposé ce soir.Tout le monde a fait un très grand travail en défense ce soir. 

Maxime Pacquaut, le 2ème assistant fait un travail remarquable à la vidéo et me permet de trouver des solutions pour contrer les attaques et les défenses adverses. Parfois, les coachs mettent en place des systèmes. Lorsqu’avec l’équipe cela marche, c’est le bonheur ! Et là c’est le cas. Pour moi, ce soir, c’est Ibekwe la clé du match qui a vraiment joué son rôle de joker et je suis très satisfait.” 

Jérémy Nzeulie : “On est vraiment très heureux. Se qualifier en finale n’est pas donné à tout le monde, on aurait pas prédit ça en début de saison. La défense a été la clé ce soir, ils ont vraiment moins marqué que mardi et c’est important. Ce groupe mérite un titre, c’est que des bons gars, ça serait vraiment très frustrant d’être présents sur tous les tableaux et de ne rien gagner. Jouer au Colisée sera un avantage, mais que ce soit Strasbourg ou l’ASVEL, ils ne vont pas venir chez nous en vacances. Peu importe, notre adversaire ce sera très difficile“.

Louis Campbell : “Je n’ai pas de regrets, c’est juste une meilleur équipe. Je suis frustré de perdre comme ça car les 3 premiers matchs ne se sont pas passés comme ça, et lors de ce match 4 nous n’avons pas réussi à montrer notre meilleur visage. Maintenant que nous avons perdu, nous pouvons nous féliciter pour cette très belle saison avec des hauts et des bas. J’ai essayé cette année d’aider les plus jeunes, je leur ai appris des choses pour être un meilleur basketteur et ils m’ont appris à être un meilleur leader“. 

Frédéric Fauthoux : Je pense que le manque d’expérience d’enchaîner des matchs nous a porté préjudice. La fatigue, le manque de vécu, la fébrilité, … cela n’a pas aidé. On a senti un relâchement dans le second quart-temps, on a été moins intense. On aurait mérité de gagner un match là bas pour avoir droit à un match 5. J’ai énormément de fierté, tout le staff et tout le club ont vu évoluer des joueurs individuellement et collectivement. On a su créer quelque chose de fort. J’espère que les saisons comme cela leur apporteront dans leur avenir. Je suis toujours très attaché aux groupes, mais de savoir que d’une année à l’autre les groupent changent ne me fait pas peur. S’ils sont sollicités par d’autres clubs c’est parce qu’ils le méritent. Je ne désespère pas d’en garder certains pour partir sur une bonne base l’année prochaine et ne pas changer 90% de l’équipe.”

A lire aussi

BASKET-FAUTEUIL

Toutes les actus