BASKET-FAUTEUILZ-ALL

Portrait de joueur : Romain – basket-fauteuil

10.06.2022 - 19 h 18

Romain Damoizeau a rejoint l’Elan Chalon en 2019 et, après deux saisons annulées à cause du Covid, s’apprête à jouer avec ses coéquipiers le barrage d’accession à la Nationale A (plus haut niveau national).

La découverte du sport :

Romain né en Normandie avec une dysplasie fibreuse polyostotique, une maladie qui atteint les os et chez lui c’est les os de ses jambes qui sont affectés. Découverte qu’à ses 2 ans, cette maladie cause de nombreuses fractures et une mauvaise croissance des membres touchés. Ses parents déménagent très tôt en Auvergne et il fera toute son enfance là-bas, jusqu’à la fin du collège :

“C’est au collège que j’ai pu commencer à faire du sport, car bien qu’étant le seul élève de l’établissement en fauteuil les professeurs de sport essayaient au maximum de m’intégrer aux séances pour que je puisse découvrir le sport en général tout en partageant des moments avec mes camarades.”

C’est presque par hasard qu’il découvre, à 13 ans, le basket-fauteuil.

“J’étais suivi sur Paris pour ma maladie comme elle est assez rare, et l’hôpital m’a invité à un rendez-vous pour amener les jeunes patients au sport. J’ai découvert là-bas qu’il y avait du basket-fauteuil, et comme j’étais beaucoup plus porté sport collectif, je suis rentré chez moi et mes parents m’ont emmené à Clermont-Ferrand découvrir ce sport avec la section loisirs de l’époque.”

Très vite repéré, il fait ses premiers entraînements “compétition” à Feurs, puis est appelé à rejoindre le Centre Fédéral pour son entrée au lycée. 

Je garde un très bon souvenir de mes quatre années au Creps de Bordeaux, où nous avions toutes les infrastructures pour nous entraîner, en plus d’être qu’entre jeunes.”

Pendant qu’il est au Pôle France Jeunes, Romain est appelé en Equipe de France Espoirs (-22 ans) et fera pas moins de 3 championnats d’Europe et un Monde avec les jeunes français 

“C’était une sacrée expérience de porter le maillot de l’équipe nationale et de représenter, à notre niveau, le pays. J’ai aussi rencontré pas mal de formidables joueurs !”

L’aventure ponote 

Pour premier club, il choisit les Aigles du Velay (le Puy-en-Velay), un effectif montant avec une participation au final four de Nationale A l’année précédente. Il fera deux saisons dans le club auvergnat, avec lequel il décroche deux fois de suite la médaille de bronze au final four, ainsi qu’une qualification à l’Eurocup.

“Le club avait des ambitions, une vraie envie de se structurer et des entraînements quotidiens avec des joueurs chevronnés, c’était une belle expérience. Et impossible d’oublier cet énorme public toujours derrière l’équipe et le nombre impressionnant de bénévoles qui donnent de leur temps pour le club.”

L’Elan Chalon

Après deux saisons au plus haut-niveau, et quelques convocations pour des stages en Equipe de France, il descend d’un étage en rejoignant les rouges et blancs. 

“Je voulais avoir plus de responsabilités afin de progresser et m’exprimer, mais c’est aussi le projet du club de construire l’équipe pour jouer la montée qui m’a plu. De plus, le nombre d’entraînements proposés, avec un staff complet, a joué aussi.”.

Malheureusement, les deux premières saisons sont annulées à cause du COVID et il faut attendre cette année, la troisième, pour faire une saison complète, et quelle saison ! 

“On fait la meilleure saison du club, à la hauteur de nos ambitions, même si on peut toujours améliorer certaines points. On a réussi à terminer troisième et se qualifier pour les barrages.”

En plus des entraînements, Romain passe des diplômes d’éducateur sportif avec Formapi Chalon et s’occupe désormais de la section Jeunes & Loisirs du club. Il a récemment coaché la sélection Bourgogne Franche-Comté (médaillée de Bronze aux championnats de France -23).

Avant de parler des barrages de fin de saison, il faut aussi noter la toute première participation à une compétition européenne avec le tournoi qualificatif à l’Eurocup en avril à Lille. L’Elan termine 2ème et Romain est sélectionné dans le 5 all-star.

“C’est une récompense individuelle, ça ne compte pas autant que le collectif. Le principal c’est qu’on a atteint les objectifs fixés : on a joué une mi-temps les yeux dans les yeux avec une bonne équipe du plus haut-niveau, et derrière on a su trouver ce qu’il fallait pour battre les autres équipes et terminer 2nd.”

Pour les barrages du championnat ce week-end, l’objectif est d’aller chercher la montée ce qui serait la cerise sur le gâteau de cette superbe saison.

“Je vais à ces phases finales pour les gagner. Maintenant, il faut qu’on joue en équipe, qu’on ne lâche rien et qu’on reste soudés 3 x 40 minutes pour espérer finir premiers et faire monter le club en première division. C’est très ouvert, tout se joue sur un week-end, je serais très heureux si on arrive à faire une belle surprise, ça serait beau pour rendre au club tout ce qu’il m’a donné pendant ces trois belles années.”

A lire aussi

ESPOIRS / CADETS

Toutes les actus