PROVIE DU CLUBZ-ALL

Récupération et blessure, les conseils pour les pros valable pour les amateurs

05.05.2021 - 12 h 59

Herbert Vient, Kiné et responsable de la cellule médicale de l’Elan nous donne quelques conseils sur la récupération

Quelles sont les différentes techniques de récupération ?

Il faut savoir qu’il n’y a aucune technique « miracle », mais plusieurs techniques qui doivent s’additionner

Le froid ou la cryothérapie

  • Antidouleur
  • Vasoconstriction (diminue la circulation sanguine => diminue saignement)
  • Anti–inflammatoires

Utilité = Coups, entorse, entrainement intensif

Techniques = Poche de glace, bain froid, cryothérapie corps entier

La chaleur ou la thermothérapie

  • Décontraction et relaxation
  • Vasodilatation (augmente la circulation sanguine => élimine les déchets musculaires)

Utilité = courbatures, contractures, préparation aux massages

Techniques : Jacuzzi, sauna, Hamman poche de chaud

Les bains contrastés : Utilisation des méthodes chaud/froid en alternance : ce qui aura un effet drainant (par alternance vasoconstriction / vasodilatation) et facilitera ainsi la récupération.

Chaussettes de compression (pendant ou après le sport) : L’effet de compression permet l’élimination rapide du sang veineux mal oxygéné et rempli de toxines et favorise donc une meilleure récupération musculaire.

Étirements : L’étirement aura un effet antidouleur sur le muscle.

Mais après une séance intensive de sport, il vaut mieux les éviter (il y a un risque de microlésions sur le muscle fatigué). Il vaut mieux privilégier des séances longues d’étirements à distance des séances, ou lors de séances peu intenses.

Electro-stimulation : Elle pourra être efficace pour favoriser la vascularisation (passage du muscle dans le sang).

Massage : Il permet la décontraction des muscles, le retour sanguin et apporte un effet de bien-être physique et psychique.

Sommeil : Le plus important, le sommeil est LE facteur à ne pas négliger, mais à effectuer dans de bonnes conditions (pas trop tard, pas de smartphone avant le couché…).

Bière : Malgré les croyances, la bière n’améliore pas la récupération. L’alcool provoquant la déshydratation, il faut préférer de l’eau, riche en bicarbonates. Mais la bière d’après sport a un avantage = la détente psychologique, qui n’est pas négligeable !

 

Quels risques encourt-on à ne pas soigner rapidement un début de blessure ?

Une blessure n’est jamais à prendre à la légère. Une simple entorse de cheville, mal ou pas soignée, peut devenir chronique et empêcher la pratique sportive à moyen ou long terme. Une blessure musculaire pas soignée, favorisera l’apparition de fibrose (cicatrice du muscle faite de fibres) et amènera des rechutes et des problèmes musculaires autres (douleur, contractures…).

C’est pour cela que même en étant amateurs, il faut consulter ou effectuer les bonnes techniques afin de favoriser la cicatrisation de la pathologie (des accès directs aux kinés pour les entorses et les douleurs lombaires, sans passer par le médecin, sont en train d’être démocratisés).

Parfois quelques simples conseils d’auto-rééducation pourront vous être donnés.

 

Quels conseils donnerais-tu aux sportifs “en herbe” pour une bonne pratique du sport ?

Tous les conseils donnés aux professionnels peuvent être adaptés aux amateurs. Mais il y a des choses simples à ne pas négliger :

– Le matériel = Chaussures, raquettes…

– L’hygiène de vie = nourriture, boissons, sommeil

– La progressivité dans la pratique du sport

– L’échauffement

– La motivation

– Etre à l’écoute de son corps

Toutes ces petites choses peuvent être sources de blessures ou de gêne lors de la pratique sportive. Et ne pas négliger non plus l’aspect récupération, qui permettra de moins ressentir de gêne les jours d’après sport et d’être prêt à recommencer !

A lire aussi

ESPOIRS / CADETS
ESPOIRS / CADETS

Toutes les actus